Déroulement d’une séance

Déroulement d'un seance de kinésiologie avec Sophie Delbouille

L’animal (ou sa photo pour ceux qui habitent loin, pour un cheval,…) vient de préférence accompagné par la personne la plus proche de lui. Les prétests de kinésiologie sont pratiqués sur cette dernière, afin de déceler d’éventuels blocages préalables, et la personne va servir de support à la prise d’informations pour son ami animal via la procédure dite du « transfert ».

On détermine ensemble un « objectif de travail » avec nos intuitions conjointes, et les manifestations de l’animal à ce moment. Ensuite, on teste le stress musculaire afin de déceler les blocages qui fragilisent l’animal et leur origine (physiques, émotionnels,…), s’ils appartiennent à l’animal, son « maître », à l’environnement ou à un autre facteur.

C’est à ce moment qu’on se rend compte que l’animal est bien souvent le miroir de l’état émotionnel de son cohabitant humain. Par exemple, un chien peut s’inquiéter pour son maître; ce dernier, voyant son chien triste, va aussi s’inquiéter, et c’est une chaîne sans fin.

On teste les « corrections » à appliquer (médicaments naturels ou chimiques, libération d’émotions, phrases à conscientiser, corrections énergétiques, mode de vie,…) et on voit dans quelle mesure elles sont possibles et cohérentes.

Tout n’est pas compréhensible mentalement, c’est une découverte et une acceptation pour tous.

La séance, initialement prévue pour l’animal, s’avère souvent très bénéfique pour le maître. Elle peut aussi favoriser l’amélioration de la relation entre l’homme et l’animal.

Domaines d’activités

Troubles du comportement

Le travail fait ensemble permet de trouver le noyau du problème qui a produit l’installation d’un mal être ou une maladie.

Il permet d’aider dans les troubles du comportement (peur, agressivité, troubles émotionnels,…), la venue d’un autre animal, les séparations, un déménagement, un deuil, une maladie chronique ou récurrente, allergies, de trouver un comportement face à la douleur, gérer des pathologies graves, accompagner en fin de vie et prendre une décision d’euthanasie,…

Une fois que l’animal va mieux, certaines personnes ressentent le besoin de continuer un travail personnel pour elles-mêmes. Je peux aussi les accompagner dans ce chemin.

La séance dure une heure et coûte 65 euros TVAC.